Qu'est-ce qu'un bilan psychométrique ?

Un ami, la famille, la maitresse de votre enfant ou un spécialiste vous a conseillé de faire tester votre enfant ?

Vous lisez partout qu’il faut que votre enfant passe un bilan psychométrique ?

Mais qu’est-ce que c’est ? Vers qui vous tourner ?


Eclairons ça tout de suite 😉



Bilan psychométrique, c’est quoi ?


Plus connu sous le nom de test de QI, le bilan psychométrique s’intéresse à l’efficience intellectuelle de votre enfant. Il explore ainsi ses capacités intellectuelles permettant de détecter une possible précocité ou retard mental et de formuler des hypothèses quant à d’éventuels troubles de l’apprentissage.


On peut nommer un test "psychométrique" lorsque sa création s’est faite suivant des étapes de construction particulières et seulement lorsque des spécialistes vérifient régulièrement sa validation statistique. Cela permet de réaliser des modifications sur le test initial afin de le rendre valide et pertinent. C’est pour cela qu’il existe plusieurs versions pour un même test. Par exemple le WISC-V est la 5e version vérifiée en 2014 du test initial WISC crée en 1949.


Le bilan psychométrique permet de déterminer les caractéristiques particulières d'un individu en se référant à une norme : la population de référence. Si votre enfant est âgé de 6 ans, la population de référence sera donc constituée d’enfants du même âge. Il pourra ainsi évaluer les capacités spécifiques de votre enfant telles que le raisonnement, la mémoire, la compréhension, en le comparant à sa population de référence.


Le déroulement du bilan psychométrique


Pour une prise en charge optimale, il est préférable (voire obligatoire !) de participer à un entretien préalable (enfant-parent- professionnel) pour présenter la problématique, à la passation du test (enfant-professionnel) et enfin à la séance de restitution du bilan (enfant-parent-professionnel).


En effet, un bilan psychométrique se déroule généralement en 3 étapes.

  1. Tout d’abord, le professionnel accueille le parent et son enfant : c’est l’entretien préliminaire. L’histoire de vie, le parcours et le développement de l’enfant sont abordés afin d’avoir toutes les clés en main pour une meilleure compréhension des problématiques rencontrées.

  2. Ensuite, lors d’un deuxième rendez-vous, l’enfant passe différentes épreuves/exercices regroupés sous formes d’échelles d’intelligence. Selon l’âge de l’enfant, ces échelles ne sont pas les mêmes afin de s’adapter au développement général de cet âge.

  3. Enfin, la dernière séance du bilan consiste à restituer les résultats du test et d’échanger sur le profil cognitif de votre enfant. Le professionnel vous expliquera alors ses conclusions et vous remettra un compte rendu détaillé du bilan psychométrique. Vous pourrez alors discuter des solutions envisagées pour soulager le quotidien de votre enfant (et le vôtre en passant) et réfléchir à des aménagements possibles pour un meilleur bien-être.


Les différents tests utilisés


Suivant l’âge de votre enfant, différents tests peuvent être utilisés. Mais comment s’y retrouver ?

Voyons ça de plus près …


Les tests peuvent être proposés dès que votre enfant atteint ses 2 ans et demi environ. Concernant l’âge limite, nous pouvons dire qu’il n’y en a pas vraiment, puisqu’il dépasse l’âge légal du départ à la retraite 😉


Cependant, conseil d’ami : n’attendez pas pour faire tester votre enfant, s’il fait face à des difficultés. Pourquoi ? Aller voir par-là (insérer lien article 5)


Une fois que vous prenez rendez-vous avec le professionnel et suite à la participation à l’entretien préliminaire, le professionnel doit être en mesure de vous proposer le bilan psychométrique le plus adapté à votre enfant.


  • Dès l’âge de 2 ans et 6 mois et jusqu’à 7 ans et 7 mois, l’échelle d’intelligence la plus appropriée est la WPPSI-IV. Mais le développement de l’enfant étant rapide dans cette tranche d’âge, le test est alors séparé en deux parties : de 2 ans 6 mois à 3 ans 11 mois VS de 4 ans à 7 ans 7 mois. Pour réaliser ce test, il faut compter environ 45 minutes à 1h.

  • De 4 ans et 6 mois à 12 ans et 6 mois, le bilan psychométrique le plus adapté est la NEMI-2. Ce test est plutôt centré sur les compétences scolaires de l’enfant mais dispose d’une passation un peu plus rapide que les autres (30 à 50 minutes environ).

  • Pour les enfants et ados âgés de 6 à 16 ans et 11 mois, il est préférable de faire passer le WISC-V. Référence internationale, c’est le test le plus populaire et donc celui utilisé par la majorité des professionnels. La passation se déroule pendant 1h minimum.

  • Enfin, pour les 16 ans et plus, le professionnel se tournera vers la WAIS-IV. Ce test est destiné aux adolescents, adultes et personnes âgées et peut durer d’1 à 2h.


Vous avez sûrement remarqué que certains tests se chevauchent dans les tranches d’âges. Le professionnel choisira donc le test le plus adapté à votre enfant suivant les informations recueillies lors de la première séance préliminaire.



Les professionnels adaptés


Après réflexion, vous vous décidez à prendre rendez-vous chez un professionnel. Mais au bout de plusieurs heures de recherches, ce n’est pas encore clair.

Vous vous demandez qui aller avoir ? Quelle différence entre tous ces « psy » ?


En France, seuls les psychologues (et neuropsychologues : psychologues spécialisés en neurologie) sont habilités à faire des passations, analyser et interpréter les bilans psychométriques.


Le psychologue doit au minimum avoir un diplôme de Master 2 Français (ou DESS, DEA) en psychologie (Bac +5) pour obtenir le titre protégé de psychologue praticien. Il est spécialisé dans la compréhension du comportement humain permettant aux patients de comprendre et/ou résoudre des difficultés personnelles. Lui seul est habilité à la passation de bilans et tests psychométriques.


Le psychothérapeute s’est formé à la psychologie et ajoute parfois une ou plusieurs autres thérapies à sa pratique telle que l’hypnose, la sophrologie, les thérapies comportementales et cognitives, la programmation neuro-linguistique, etc. Le psychothérapeute en tant que tel n’a pas la possibilité de vous proposer un bilan psychométrique. Cependant, le psychothérapeute a souvent un autre titre tel que psychologue, psychiatre, etc. S’il exerce aussi en tant que psychologue, il est possible qui puisse faire passer des tests psychométriques.


Le psychopraticien n’est pas un titre mais une activité professionnelle libre. Tout le monde peut le devenir, sans avoir la moindre formation reconnue. Il accompagne des personnes voulant redevenir le sujet principal de leur propre vie (par exemple avec l'art-thérapie) mais ne peut pas réaliser de bilans psychométriques.


Le psychiatre est un médecin (6 années de médecine générale), ayant fait une spécialisation de 4 ans en psychiatrie (Bac +10). Il prescrit des médicaments et traite des maladies mentales sévères comme la schizophrénie, la maniaco-dépression, des psychoses de divers types, etc. Il n’est pas habilité à la passation et l'analyse des tests psychométriques.


Le psychanalyste n’a aucun diplôme ou formation particulière. Il peut être médecin, psychologue, psychiatre, etc. et peut se dire psychanalyste à partir du moment où il à suivi une psychanalyse. Il ne peut donc pas faire passer de bilans et tests psychométriques.


--> Pour faire le bilan psychométrique de votre enfant, il est donc préférable d’aller consulter un psychologue.



Conclusion


A travers le bilan psychométrique, le psychologue réalise une image précise du fonctionnement de votre enfant, de ses capacités intellectuelles mais aussi de ses blocages.


Cela permet ainsi de mieux comprendre les comportements et difficultés de votre enfant et de mettre des mots sur son quotidien (et le vôtre).


Pour en savoir plus, lisez ceci (insérer lien article 5).



A bientôt !

4 vues0 commentaire