Le trouble anxieux de l'enfant


En France, 8 à 12% des enfants souffrent de troubles anxieux, avec une augmentation, à terme du risque de dépression, d'addictions et des troubles des apprentissages.
Cette problématique n'est donc pas à prendre à la légère.

Grand nombre d'entre nous, ainsi que de nos enfants, ont connu un jour un sentiment d'anxiété de plus ou moins forte intensité. Ce qui devient problématique est lorsque celui-ci devient un handicap dans la vie de tous les jours, imposant bien souvent à l'enfant des stratégies d'évitement des situations posant problème.

Or, l'anxiété est souvent banalisée par les parents, d'autant plus que l'enfant semble avoir toujours été d'un tempérament craintif ou bien que l'un des parents soit lui même sujet à cette problématique.


Si aucune stratégie n'est mise en place au cours du développement de l'enfant, on l'expose à développer un trouble anxieux généralisé.


En cause, dans celui-ci: une vulnérabilité génétique, un environnement dysfonctionnel ou bien des évènements de vies particuliers.

Certains facteurs dit de "maintien" sont intrinsèques, comme la capacité à gérer les émotions ou les capacités cognitives, d'autres concernent l'environnement, l'école, les pairs ou encore la famille.


La thérapie cognitivo- comportementale (TCC) offre de bons résultats quand aux traitement de ces troubles parmi lesquels on peut retrouver : l'anxiété de séparation, l'anxiété sociale, les phobies spécifiques, etc., qui sont décrits dans le DSM-V (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux(, publié en 2013 par l'American Psychiatric Association).

Pour les troubles légers à modérés, il faut compter en général 10 à 14 séances pour obtenir de bons résultats qui se maintiennent dans le temps.


D'ailleurs, les études sur le sujet montrent que 80% des patient de 7 ans ont une rémission de leurs troubles anxieux après une thérapie par TCC.

L'une des principale difficulté concernant leur mise en place réside dans le fait que, chez l'enfant, la demande provient quasiment toujours des parents, or, la TCC chez l'enfant doit avoir un aspect motivationnel et ludique.


C'est pourquoi chez ZooCA, nous l'avons intégré aux séances de zoothérapie qui sont toujours plus attractives pour l'enfant (si celui-ci montre un attrait pour les animaux bien entendu).


L'avantage de cette méthode est que les bénéfices sont très facilement généralisables aux situations de la vie quotidienne.

67 vues0 commentaire

CONTACTez
noUS

  • Instagram
  • Facebook
  • YouTube


sommes-noUS?

Cabinet pluridisciplinaire ZooCA

123BIS rue du Général Leclerc

7717O Brie-Comte-Robert

prendre
rendez-voUS

Directement sur Doctolib
Si le motif de consultation souhaité n'est plus disponible, merci de nous envoyer votre demande par mail.
Suivant vos besoins et les spécificités de votre enfant, une spécialiste vous recontactera afin de vous proposer un créneau selon ses disponibilités.