Pourquoi faire évaluer mon enfant par un bilan psychométrique ?

Depuis sa naissance, vous avez remarqué que votre enfant n’est pas tellement comme les autres. Il peut au choix : s’ennuyer à l’école, se déconcentrer très rapidement, ne pas tenir en place, poser beaucoup de questions, avoir de très bons ou très mauvais résultats scolaires et rencontrer des difficultés pour gérer ses émotions, notamment pour la colère.


Vous pensez votre enfant surdoué ou avec des troubles de l’apprentissage et la maitresse vous le confirme (ou pas) ?


En tant que parents, vous ne savez plus vraiment quoi faire pour l’aider, vous vous sentez démunis, parfois même au bord du burnout parental ?


Pour pouvoir mettre des mots sur votre (et son) quotidien, vous pouvez vous tourner vers un psychologue pour réaliser un bilan psychométrique.



Pourquoi le faire tester ?


Les difficultés que votre enfant rencontre peuvent s’ancrer, s’amplifier et devenir compliquées à vivre si elles ne sont pas détectées dans le temps.


Une agitation inhabituelle, une suspicion de retard ou de précocité intellectuelle peuvent en effet alerter les personnes encadrant votre enfant et faire l’objet d’un bilan.


Tout un tas de situations possibles peuvent se dérouler : la maîtresse de votre enfant vous a contacté pour vous remonter certaines difficultés qu’il pouvait rencontrer en classe. La psychologue scolaire vous convoque après avoir décelé un décalage comparé aux autres élèves du même âge. Vous-même avez pu remarquer que votre enfant est difficile à la maison, et vous vous sentez dépassés.


L’objectif étant de dresser un large portrait des capacités ou difficultés de votre enfant, cela permettra la mise en place de solutions et de penser à des aménagements pour améliorer son quotidien et sa scolarité.


Vous hésitez à le faire tester ? Sachez qu’un bilan psychométrique est, dans tous les cas, utile pour mieux comprendre le fonctionnement et les difficultés de votre enfant. Il vaut mieux contacter un professionnel pour faire le bilan et finalement balayer les doutes que vous avez, que de passer à côté et ne pas réussir à apporter l’aide nécessaire à votre enfant 😉


Faire tester votre enfant vous et lui permettra de mettre un nom et une cause sur les difficultés qu’il rencontre. Non, ce n’est pas de votre faute. Non, vous ne l’avez pas mal éduqué. Non, il ne fait pas exprès de se comporter de cette manière. C’est plus fort que lui. Le bilan psychométrique permet à l’enfant de se sentir compris et rassuré.


Le bilan permet à votre enfant de mieux se connaitre et vous comprendrez ses forces et faiblesses. Vous et votre enfant serez préparés aux difficultés du quotidien.



Faire tester votre enfant avant ou apres 6 ans ?


Vous vous êtes décidé à faire tester votre enfant âgé de moins de 6 ans, mais personne ne vous ouvre les portes ? On vous demande d’attendre les 6 voire 7 ans de votre enfant ?


Beaucoup de professionnels ne réalisent des bilans que lorsque l’enfant est âgé de 6-7 ans car ils jugent que chacun évolue différemment. Avant cet âge, il est facile de penser que le développement de l’enfant est, certes, en retard ou présentant des difficultés mais pas alarmant, « Il a encore tout le temps d’apprendre ! »…

Cependant, vous voyez les enfants de vos voisins et les amis de votre enfant. Vous observez une différence flagrante et vous vous doutez fortement d’une différence de développement.


Faites confiance à votre instinct de parent ! N’attendez pas qu’il soit trop tard pour trouver des solutions pour votre enfant. En effet, chacun évolue différemment, mais plus on attend et plus les difficultés s’ancrent : colères ingérables, incompréhension des parents, l’enfant se sent incompris, création d’une mauvaise relation parent-enfant.


Vous pouvez alors vous tourner vers un psychologue pour vérifier vos hypothèses et mettre des mots sur les maux.



Quelle importance de mettre une « étiquette » ?


"Mettre une étiquette" n'est pas négatif dans ce cas. C’est poser un mot sur les spécificités de votre enfant. C’est mettre un mot sur les caractéristiques de sa personnalité. Sans mettre de mot sur ce qu'il se passe, les différences peuvent ne pas être comprises, être difficiles à vivre et devenir une souffrance pour votre enfant.


Sans faire de bilan psychométrique, impossible de réellement comprendre ce qu’il se passe, impossible de mettre des mots sur les maux, impossible de mettre une "étiquette". Or mettre un mot sur cette différence permet à votre enfant d’en prendre conscience, de mieux la comprendre et ainsi se l’approprier. Il pourra donc par la suite mieux vivre avec sa différence sans se sentir tel un extraterrestre.


En effet, lui donner cette étiquette peut lui permettre de se sentir compris. Les commentaires peuvent passer de : « Cet enfant est mal éduqué » « Il est intenable » « Si tu es doué, tu dois savoir faire ça », à : « Tu peux faire comme ça » « Je comprends que ce soit difficile » « Ce n’est pas grave ».


Donner une étiquette à votre enfant permet aussi à l’école de pouvoir mettre en place des aménagements pour améliorer sa scolarité et d’avoir un suivi adapté à votre enfant. Dans certains cas, il est aussi possible d’avoir accès certaines aides MDPH (aides financières, matérielles et humaines).


Mais attention au mot donné comme étiquette ! En effet, souvent l’enfant HPI (insérer lien vers article HPI) n’apprécie pas l’étiquette de « surdoué ». Il n’aime pas entendre sans cesse qu’il est différent et n’aime pas être désigné par la classe comme l’intello, cela le mettant mal à l’aise.



Conclusion


Vous remarquez des différences de développement notables comparées aux enfants du même âge ? Votre enfant n’aime pas l’école, il a du mal à gérer les émotions, se déconcentre très rapidement ? Il fait face à certaines difficultés et vous souhaitez l’aider ?


Faites-lui passer un bilan psychométrique !


Qu’il ait moins ou plus de 6 ans, là n’est pas la question. Il existe des tests adaptés à chaque tranche d’âge qui pourront vous éclairez sur ces particularités et vous permettre de mieux le comprendre pour adapter par la suite des solutions. (insérer Lien article bilan)


Le psychologue vous aidera, vous et votre enfant, à mettre des mots sur les maux.

Tous les problèmes ne disparaitront pas par coups de baguette magique, mais c’est un grand pas vers une amélioration et une acceptation de soi !


Passer un test de QI ne peut être que bénéfique pour comprendre le fonctionnement de votre enfant.


Alors n’hésitez pas ! 😉

1 vue0 commentaire