Enfant précoce: pourquoi fait-il des colères incontrôlables ?

Dernière mise à jour : 4 août 2021

Vous aimeriez être bienveillant, tout le temps, en toutes circonstances. Pourtant, certaines fois, vous perdez votre sang froid, parce que ses colères... vous n'en pouvez plus !



Alors comment aider son enfant à haut potentiel à gérer ses crises de nerf incessantes ?


Déjà, posons-nous la question de ces ascenseurs émotionnels.

Votre enfant est-il plus mal éduqué qu'un autre (comme vous l'entendez certainement souvent dire) ?

Pas du tout, en fait, l'enfant à HPI a des caractéristiques propres qui le rendent enclin à se mettre dans des états émotionnels parfois impressionnants. Parmi celles les plus connues, nous pouvons citer le sentiment d'injustice qui est souvent très marqué, bien plus que chez la plupart des autres enfants. Ainsi, si votre enfant a l'impression d'être mal jugé et surtout à tord, il pourra perdre complètement pied et se mettre à hurler, pleurer ou même taper dans certains cas.

L'injustice est insoutenable à ses yeux.


Que faire alors?


Tout d'abord, si "l'injustice" est de votre fait, tenter de vous demander si votre action/parole était justifiée.

Et oui, même le meilleur parent au monde commet parfois (souvent?) des erreurs, et ce n'est vraiment pas grave pourvu que l'on reconnaisse ses tords.


C'est vrai que l'on demande souvent aux enfants de s'excuser mais nous même, le faisons-nous réellement ?

Reconnaître ses tords aide l'enfant à avoir foi en vous et votre capacité de jugement car oui, bien souvent nos petits précoces adorés ont vite fait de cataloguer les gens qui les entourent en fonction de leur actes et paroles.

Par ailleurs, vous pouvez aussi faire un travail sur vous même qui vous aidera peut-être à rester plus zen lorsque votre enfant se met dans de tels états et ainsi avoir une réponse corporelle et verbale appelant plus facilement à un retour au calme.

Il paraît en effet évident (à tête reposée) que ce n'est pas en hurlant sur notre enfant qu'il va pouvoir s'apaiser. Cela revient à jeter de l'huile sur le feu.


A contrario, il est plus conseillé de vous mettre à la hauteur de votre enfant et d'essayer de comprendre ce qui l'a mis dans de telles émotions. Ainsi, il se sentira compris et sera plus à même de redescendre en émotion.


Si l'état émotionnel de votre enfant est trop avancé et que cela ne fonctionne pas, s'il est "enfermé dans sa bulle de colère", il vous sera peut-être utile de l'isoler dans un endroit réconfortant pour lui, sans le punir, juste en lui expliquant que cela sera plus simple pour lui, pour vous et éventuellement pour votre animal si vous en avez un.

60 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout