La médiation animale / zoothérapie


La médiation animale se fait généralement en institution et en groupe afin d’avoir un maximum de bénéficiaires (objectifs formulés pour le groupe, d’une façon globale).


La zoothérapie s’effectue généralement dans la structure du thérapeute en séance individuelle (objectifs et bilan individuel)


Je travaille en collaboration avec différents professionnels du milieu médico-social tels que psychologues, kinésithérapeutes, infirmières, animatrices, éducateurs spécialisés, aide soignants, orthophonistes, ergothérapeutes, psychomotriens, conseillers pédagogiques, assistantes sociale…


Il est important pour moi d’être bien entourée et renseignée avant d’intervenir avec mes animaux.


Cette collaboration nous permet de mettre en lien nos différentes activités et il n’est pas rare que cela est des répercutions très positives.


L’animal est au cœur de toutes les discussions et peut servir de supports et/ou de passerelles.


Ex :

.Un monsieur inscrit à l’art thérapie s’est mis à dessiner un chat et pour la première fois il fut satisfait de son travail.

.Un kinésithérapeute devant le refus de son patient à effectuer un mouvement peut être amené à m’appeler ou à inciter la personne à sortir de sa chambre pour venir à notre rencontre.

.La psychologue peut rebondir sur les séances de médiation animale …


Cette dynamique me permet d’avoir une cohérence de travail et d’établir un suivi individuel ou global pour un groupe.


C’est au travers de ces échanges riches, qu’il m’est possible d’établir des objectifs qui vont me guider lors d’un accompagnement et dans différents projets.


L’animal va amplifier, aider, motiver, donner la volonté de…


L’intervenant met en relation et démultiplie les contacts grâce à différentes compétences dans le domaine animal et humain.


Le zoothérapeute s’appuie sur la méthode d’observations scientifiques et relève des indicateurs comportementaux chez l’animal et la personne puis retranscrit les faits.


Il est important de prendre en compte le désir de la personne mais également celui de l’animal. Laisser la place au CHOIX, à l’envie, à la prise d’initiative… sans pour autant projeter ses attentes sur eux …


J’aime souvent dire « je propose, ils disposent »


Il va s’en dire qu’imposer quelque chose au chat pour ensuite attendre quelque chose de lui, c’est totalement contre-productif ! Alors, c’est aussi devenu ma philosophie de travail.


L’idée de proposer à mes chats de m’accompagner en séance et de proposer des situations pour initier l’action me parait être bénéfique pour toutes les parties.


Produire un contact, même forcé, à des effets Négatifs !!


Mon rôle étant d’accompagner, de proposer une activité dans l’environnement en rapport avec les objectifs fixés, qui pourrait solliciter l’une des deux parties.


Donner l’envie sans donner d’ordre direct et laisser place à la spontanéité!


Cela peut être un accompagnement des personnes à visée de soutien, une aide ponctuelle pour résoudre une situation difficile, pour se libérer d’émotions pénibles, se changer les idées, rompre avec le quotidien, une thérapie complémentaire …


C’est un accompagnement de la personne en difficulté et/ou de l’enfant a besoin particulier pour lui permettre de trouver des outils qui lui seront utiles.


La médiation animale, permet à la personne de mobiliser des ressources, inconnues, inhibées ou parfois oubliées…


C’est une mobilisation comportementale, corporelle (psychomotrice et sensorielle), intellectuelle, affective (cœur), conative (musculaire) et cognitive (cerveau, émotions)

Connaitre parfaitement le répertoire comportementale de son animal (pour ma part principalement le chat) permet de faire l’analyse de la situation lors de l’interaction Homme/Animal.


Depuis 4 ans, j’interviens avec mes animaux dans différentes institutions mais également dans nos locaux à ZooCA sur Lésigny (77).


Mes multiples expériences, auprès de publics très différents, ont fait émerger en moi de nombreuses interrogations.


J’ai pu en tirer parti et remettre, sans cesse en question ma pratique, réadapter mes activités, en fonction des comportements que m’ont révélés mes animaux, des problèmes ou succès que j’ai pu rencontrer.


Dans les prochains articles, ce sont ces questionnements que nous allons partager avec vous et vous donner des pistes de réponse.


A bientôt

Marine

121 vues0 commentaire